Le site pour tout savoir sur les formations !

Avoir une bonne formation est essentielle. Nous vous proposons de vous informer sur la formation que vous désirez en vous présentant celle-ci en détails. Comment y accéder, à quels métiers peut on prétendre ensuite, quel sera mon salaire ? C'est un ensemble de questions auxquelles nous répondons et encore beaucoup plus.



Le métier de fleuriste

La formation de fleuriste

La formation de fleuriste est indispensable pour exercer l’emploi de fleuriste. Ce métier consiste à arranger à la main des fleurs naturelles, des fleurs artificielles et des plantes, pour les vendre sous forme de boutons, fleurs isolées, couronnes ou bouquets. Les fleurs sont utilisées pour célébrer des événements spéciaux tels que les mariages, les naissances, les festivals et les fêtes. Certaines fleurs sont historiquement imprégnées d’un sens particulier, tandis que d’autres sont appréciées uniquement pour leurs propriétés odorantes ou décoratives. Les fleurs ont véhiculés des lettres et des messages, on leur prête même un langage, le langage des fleurs. Devenir fleuriste, c’est devenir l’interprète de ce langage. Ainsi, le fleuriste professionnel, en parfait connaisseur, accorde une attention particulière aux couleurs et formes lors de la composition d’un bouquet et en vrai artiste, il suggère de nouveaux concepts et designs.

Les exigences du métier de fleuriste

Etre fleuriste, c’est se lever tôt. Ainsi, le fleuriste commence sa journée dès l’aube par faire ses courses auprès des marchés spécialisés et grossistes, d’après une liste dressée la veille. Il ne cesse de varier ses commandes, qui changent au rythme des saisons et des fêtes. De retour à son magasin, il commence par examiner et ranger ses provisions. Selon la saison, certaines fleurs fragiles nécessitent plus de soins, de ce fait chaque magasin possède une pièce froide et humide pour conserver la fraîcheur des fleurs. Le fleuriste commence alors l’arrosage, la coupe des tiges et des feuilles abîmées, le polissage et autres petits soins. Pendant ce temps, un bon fleuriste se laisse emporter par les lignes et les courbes et permet à son imagination de déborder. La professionde fleuriste consiste à créer la surprise et des découvertes étonnantes pour offrir aux clients non un simple bouquet mais une composition inédite. Grâce à sa formation de fleuriste, le rôle de l’artisan s’étend à conseiller ses clients sur le cadeau le plus adapté à l’occasion, en matière de couleurs, parfums et sens accordé à chaque fleur. Un fleuriste professionnel, en plus des bouquets et de la couronne, offre à la mariée toutes les accessoires nécessaires à sa coiffure florale. Une fois sa journée terminée, il procède au nettoyage et au rangement de ses outils. S’il est propriétaire, il remplit ses livres comptables.

Compétences et qualités requises pour devenir fleuriste

L’emploi de fleuriste exige certaines qualités et compétences. L’apprentissage de fleuriste doit passer par la formation de fleuriste en botanique et en horticulture pour pouvoir sélectionner des plantes résistantes et connaître les méthodes de protection et de conservation. Devenir fleuriste, c’est connaître les variétés de fleurs et de plantes qu’il faut acheter auprès des producteurs, leur origine, leur rythme biologique et leur constitution pour pouvoir en prendre soin. Tous les travaux de nettoyage des feuilles, de rempotage, d’arrosage et d’autres activités se font à main nue et dans un milieu froid et humide. En tant que vendeur, le fleuriste doit savoir communiquer avec le client et être au courant des tendances du moment. En bon interlocuteur, au téléphone, il doit utiliser l’étiquette propre à l’industrie florale. Un fleuriste professionnel doit aussi être un bon gestionnaire et savoir analyser les coûts de son commerce. Un stage fleuriste ou plusieurs permet de renforcer la maîtrise du métier de fleuriste.

L’apprentissage de fleuriste passe par un CFA fleuriste pour l’obtention de CAP fleuriste et de BP fleuriste

L’apprentissage fleuriste passe par des études nécessaires mais non obligatoires pour pouvoir exercer le métier:

  • CAP fleuriste : Certificat d’aptitude professionnelle fleuriste,
  • BP fleuriste : Brevet professionnel fleuriste.

Un grand nombre de CFA fleuriste propose le CAP fleuriste et le BP fleuriste. Ces centres de formation par apprentissage dispensent une formation de fleuriste aux apprentis dès l’âge de 14 ans. Cette formation est marquée par un ou plusieurs stages auprès de fleuristes. La formation au CFA fleuriste est rémunérée et considérée comme un travail, avec tous les avantages de cotisation retraite, congés, temps de travail.

Dans ce cursus, les élèves apprennent à connaître les formes ainsi que les principes de base de la conception des arrangements floraux. Certains logiciels peuvent être utilisés. Ainsi, ils apprennent:

  • des techniques d’utilisation des fleurs coupées, des verdures et des plantes d’intérieur,
  • la disponibilité saisonnière des fleurs, des notions sur le feuillage et les plantes d’intérieur,
  • les couleurs dans lesquelles les fleurs sont disponibles en fonction de la saison pour les arrangements floraux,
  • les méthodes pour conserver une variété de fleurs de haute qualité,
  • l’utilisation des plantes à feuillage,
  • l’effet des conditions environnementales sur la longévité d’un arrangement floral,
  • les techniques de séchage et d’utilisation des fleurs dans un arrangement de fleurs séchées,
  • les matériaux et accessoires nécessaires pour fleurs en soie ou plastique.

Un diplôme de niveau bac permet aussi d’accéder à la fonction defleuriste et de s’installer à son propre compte, mais de préférence, un stage fleuriste est plus que bénéfique.

L’emploi de fleuriste : l’embauche, la prétention salariale et l’évolution de carrière

Après avoir obtenu un CAP fleuriste ou un BP fleuriste et passé quelques années en tant qu’employés, la plupart des fleuristes s’installent à leurs propres comptes en tant qu’artisans. Le fleuriste professionnel travaille d’habitude dans des boutiques, des grandes surfaces, des entreprises de décoration ou en libre-service. La France compte 13000 boutiques spécialisées qui emploient environ 20000 artisans. Dans les grandes surfaces, aux rayons spécialisés, le nombre de fleuristes ne cesse d’augmenter. Les spécialistes de l’emploi estiment le nombre de postes annuels à pourvoir entre 1000 et 1300.

Le salaire mensuel d’un fleuriste débutant est de l’ordre de 1300 €. Il peut atteindre les 2800 € par mois et 4000 € pour une boutique bien placée.

Tout fleuriste peut travailler en indépendant ou sous contrat de franchise. Les grandes marques proposent la forme de franchise. Les franchiseurs préfèrent confier leurs boutiques à des professionnels issus de formations commerciales. Ces derniers emploient des fleuristes. Le fleuristepeut reprendre un fonds de commerce et devenir fleuriste propriétaire. Dans les grandes surfaces, un fleuriste employé peut évoluer vers le poste de responsable de rayon.


L’adhésion à des organisations professionnelles et la mise en place des programmes de formation de fleuriste et des certifications, ainsi qu’un standard rigoureux de qualité et de bonnes manières dans les relations avec la clientèle permettent de rehausser le métier de fleuriste au rang de fournisseur de produits de luxe.


Fleuriste par _Onisep